Management de transition : définition

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Comment définir le management de transition ? Quel est son ambition ? Dans quel cadre mettre en oeuvre une démarche de management de transition ?


Définition du management de transition.

Le management de transition consiste à déléguer la responsabilité d’une société, d’une de ses filiales ou départements à un cadre opérationnel externe à la société pour une durée et des objectifs déterminés.

A l’inverse du dirigeant en intérim, qui travail dans la continuité, le manager de transition prend en charge un changement et / ou une situation de crise.


Le management de transition : dans quel contexte ?

Le management de transition et la gestion de crise

Au départ, le management de transition a vu le jour pour faire face à des situations de crise, comme la fermeture d’une usine ou d’un site de l’entreprise (par exemple dans le cas d’une stratégie de délocalisation), l’absence momentannée d’un manager ou bien pour faire face à un problème de déficit de management.

De la gestion de crise à la gestion du changement

La mission du manager de transition à évolué depuis quelques années, au-delà de la gestion de crise, et couvre des situations très différentes qui reflètent souvent à des périodes de modification dans de l’entreprise : optimisation des performances, optimisation de l’outil de production, gestion d’une forte croissance…

Croissance de l’entreprise, gestion d’une situation de crise… les PME comme les grands groupes font aujourd’hui appel à des managers de transition pour prendre en main des situation d’urgence que les compétences internes ne peuvent gérer.

Voici quelques exemples de raisons pour lesquelles les entreprises envisagent de faire appel à un manager de transition :

  • gestion de crise
  • restructuration
  • gestion de situations critiques
  • cessions d’activités, externalisation d’un service
  • management relais (remplacement ponctuelle d’un dirigeant, d’un cadre-dirigeant)
  • développement des activités : développement nouveau produit, implantation d’une filiale ou d’un centre de production à l’étranger
  • optimisation des process : mise en place de nouveaux systèmes (informatiques, comptables…)
  • introduction en bourse,
  • orientation vers une nouvelle stratégie
  • fusion et/ou acquisition
  • création de société (start-up)
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »